Skip to main content

Doit-on parler aujourd’hui de radio ou d’audio? La radio classique via FM ou DAB+ est encore de loin la plus écoutée mais les stations investissent massivement dans le complément numérique : la version internet des radios, stations thématiques spéciales, podcasts, etc.

Dans le même temps, l'accès à l'écoute d’autres canaux numériques, y compris étrangers, a été considérablement facilité avec l’arrivée des applications radio internet. Et bien entendu, les services de streaming musical se battent également pour attirer l’attention.

Afin de pouvoir suivre tous ces changements, le CIM a développé ces dernières années un arsenal varié de mesures.

1. Audience totale (RAM)

Chaque année, quelque 24.000 personnes remplissent pendant une semaine un carnet d'écoute radio : elles notent pendant 7 jours, par quart d’heure, si elles écoutent la radio, et si c’est le cas, quelle station. Peu importe comment, où, via quelle plateforme. 

Le carnet d'écoute reste aujourd’hui l’étude de base avec laquelle le CIM calcule l’audience des stations qui participent à l’étude. Ce sont les données de base avec lesquelles les programmateurs et le secteur de la publicité peuvent travailler.
 

2. Streaming Radio (RSM)

Le streaming radio gagne chaque jour en importance. Il ne s’agit ici pas seulement de la version internet des canaux FM et DAB+. De nouvelles stations ou canaux thématiques que vous ne pouvez écouter que via internet, en direct ou en différé, sont régulièrement ajoutés. Il y a également de plus en plus de podcasts avec un contenu spécifique, issus par exemple de stations radio ou  de sites d’actualités, que vous pouvez télécharger pour écouter hors ligne lorsque bon vous semble. Le CIM dispose de deux études pour mesurer cette offre digitale.

Diffusion en ligne

Neuromedia mesure la diffusion des émissions de radio, et bientôt des fichiers audio, des broadcasters participants, quel que soit le lieu d'écoute (en Belgique ou dans le reste du monde) et sur presque toutes les plateformes. Cela donne une image impressionnante de tout ce que les stations diffusent comme contenu audio. Mais cela ne permet pas de savoir ce qui a été réellement écouté, ni le nombre d'auditeurs ni leur profil.

Audience en ligne

Gemius mesure le volume écouté, le temps d’écoute, et le nombre et le profil des auditeurs mais uniquement pour les players audio qui participent à l’étude CIM Internet. C’est parce que les propriétaires doivent configurer leur player audio de manière correcte pour permettre à Gemius de tout mesurer.

Un panel de plus de 50.000 internautes belges permet de déterminer le profil des auditeurs des radios en ligne en Belgique, aussi bien pour PC/portable, tablette que pour smartphone.
 

3. Moniteur Audio

Le paysage audio est plus large que la radio seule. Malheureusement, tous les acteurs dans le marché ne souhaitent pas être mesurés par le CIM. C’est pourquoi le CIM organise annuellement l’étude “Share of Ear” où un échantillon représentatif de 4.000 Belges décrit tous les aspects de la possession et de l’utilisation des appareils, plateformes, stations et services audio. De cette manière nous gardons un oeil (ou une oreille) sur les évolutions.

Résultats

Lors d’une nouvelle publication de l’étude Audience Totale, les glissements entre stations sont régulièrement évoqués dans la presse. Dans les résultats ci-dessous, vous trouverez les grandes lignes. Les souscripteurs de l’étude Radio reçoivent tous les détails dans leur logiciel de planning.

Les résultats de diffusion en ligne ne sont accessibles qu’aux spécialistes radio mais les données d’audience en ligne sont disponibles sur la page Résultats digitaux et via le logiciel de planning digital.

La première publication du moniteur audio est attendue pour le début de l’année 2022.
 

Résultats de l'Audience Totale (RAM)

Vous trouverez ci-dessous l’audience et les parts de marché des stations qui participent à l’étude. Vous pouvez choisir vous-même la période de publication.