Accueil » CIM

Financement

Les instances du CIM ont décidé de revoir le financement de l’association. Ce nouveau système de financement a été présenté aux différentes associations concernées et a été approuvé par l’Assemblée Générale en avril 2012. Sauf décision contraire d'une l'Assemblée Générale, ce mode de financement restera d'application après 2015. En voici les principes :

Le CIM est financé conjointement par les médias et les intermédiaires. La clé de répartition entre les deux parties diffère selon qu’il s’agisse de contributions au « non tactique » ou au « tactique ».

Contribution au non tactique.
Les coûts du “non tactique” couvrent des frais de la Structure Permanente (y compris les frais de personnel), du TGM (Target Group Monitor) et de l’étude HUB.
Les médias et les intermédiaires contribuent aux frais du « non tactique » à parts égales.

Contribution au tactique.
Les frais du “tactique” couvrent les coûts des études d’audience currency pour les divers médias. Les médias financent 91% du « tactique » et les intermédiaires 9%.
La contribution des intermédiaires aux études d’audience currency pourra varier à l’avenir du fait qu’après 2013 l’augmentation de participation financière globale (au tactique plus au non tactique) est limitée à l’augmentation de l’index.

Clé de répartition pour les intermédiaires.
Les intermédiaires qui sont membres de l’UMA partagent les coûts sur la base de leur chiffre d’affaires (source: UMA) après déduction des contributions éventuelles d’autres intermédiaires.

Clé de répartition pour les médias.
La répartition des coûts entre les souscripteurs médias d’une étude d’audience dépend du type de média. La clé de répartition est soit l’audience mesurée, soit le chiffre d’affaires publicitaire brut, soit le nombre de régies publicitaires ou le nombre de régies publicitaires et le de nombre de médias qu’ils représentent.